René Magritte

Disponible à la galerie

Cliquez sur l’image des oeuvres pour zoomer 👁️‍🗨️

Lithographie

Le Chef-d’Oeuvre ou

Les Mystères de l’Horizon

Lithographie

60 x 45 cm

275 ex

L’Empire des Lumières 2

Lithographie

60 x 45 cm

275 ex

La Valse Hésitation

Lithographie

60 x 45 cm

275 ex

PLUS DISPONIBLE

PLUS DISPONIBLE

Sculpture

Le Bouchon d’Epouvante

Bronze

34 x 29 x 20 cm

250 ex

Les Menottes de Cuivre

Bronze

110 cm

150 ex

BIOGRAPHIE

Peintre surréaliste belge, né le 21 novembre 1898 à Lessines, en Belgique, René Magritte est l’une des plus illustres figures du mouvement surréaliste. Il a peint le célèbre tableau « La Trahison des images ».

Il peint son premier tableau fin 1914, début 1915, et continue sur sa lancée en peignant d’autres œuvres de type impressionniste. En 1915, il arrête ses études et s’installe à Bruxelles, près de l’Académie des Beaux-Arts qu’il va rejoindre en tant qu’auditeur libre. Magritte découvre le cubisme grâce à ses nouveaux amis. 

Introduit au sein du mouvement dada, René Magritte se rapproche du groupe Correspondance, avec qui il découvre le surréalisme. Le groupe surréaliste de Bruxelles se crée en juin 1926, et Magritte peint son premier tableau surréaliste, Le Jockey perdu, la même année. En septembre 1927, il quitte Bruxelles pour se rapprocher de Paris, où il rencontre et côtoie les grands noms du surréalisme comme Salvador DalíPaul Éluard ou encore Max Ernst. À Paris, Magritte expose dans la Galerie Goemans. Entre 1928 et 1929, il peint son œuvre la plus célèbre : La Trahison des images. Le tableau accompagné du fameux « Ceci n’est pas une pipe » est le résultat d’une réflexion sur les rapports entre mot et représentation.

Ayant exposé entre-temps à Bruxelles, New-York et Londres, René Magritte se concentre sur les techniques impressionnistes, qu’il ajoute à sa peinture lors de sa « période Renoir », durant la Seconde Guerre mondiale. Puis, en 1948, il peint jusqu’à 40 tableaux en 6 semaines, pendant sa « période vache ». Ces tableaux aux couleurs criardes, résolument grotesques, sont essentiellement destinés à scandaliser le milieu artistique parisien. C’est vers la fin de sa vie, dans les années 1950 – 1960, que Magritte devient un peintre célèbre, notamment après la réalisation de sa fresque de huit panneaux pour la décoration du casino de Knokke-Le-Zoute. Il peint également Le fils de l’homme (une sorte d’autoportrait, dans lequel une pomme lui cache une grande partie du visage), et Les valeurs personnelles lors de cette période. Magritte meurt chez lui, à Schaerbeek, le 15 août 1967, d’un cancer à l’âge de soixante-huit ans. Les marchands d’art s’arrachent alors l’œuvre de Magritte, en l’honneur duquel un musée portant son nom et hébergeant ses œuvres est érigé après sa mort. La fondation Magritte, créée en 1998, veille à la pérennité et à la diffusion de ses innombrables œuvres (il aurait peint près de 2000 tableaux tout au long de sa vie).

René magritte

Plus d’infos sur cet artiste ?