Défiscalisation

Le Leasing

Vous êtes une société (EURL ; SARL ; SCI ; Selarl ; SAS ; etc) ou une profession libérale (SEL, EI, etc.) et vous souhaitez louer une œuvre d’art !

Le leasing peut être une bonne solution (Attention : non comparable à un crédit-bail).

Nous pouvons vous guider dans la mise en place d’une solution fiscale innovante et hautement défiscalisante.
Les simulations tiennent compte d’une durée de financement appropriée (de 12 à 60 mois) et d’une mensualité qui ne représente pas un caractère excessif par rapport à votre C.A et aux contreparties attendues.

En tant que professionnels, le leasing ou la location financière appliqué aux œuvres d’art, vous permet de bénéficier d’avantages fiscaux conséquents. C’est pour cela qu’il est important de respecter une équité fiscale. La solution fiscale la mieux adaptée, vous sera proposée en collaboration et sous l’autorité de votre expert comptable.

1er cas : Achat classique comptant

Vous décidez d’acheter comptant la ou les œuvres sur la trésorerie disponible de votre entreprise ou sur votre épargne disponible. Vous prétendez donc (si assujetti) à la loi de mécénat artistique.

Aujourd’hui investir dans l’art s’inscrit véritablement dans une stratégie d’optimisation patrimoiniale. Cela représente beaucoup plus qu’un simple outil de diversification de votre patrimoine.  Détenir une œuvre d’art offre de nombreux avantages fiscaux et représente un investissement « Plaisir ».

Les propriétaires d’œuvres d’art bénéficient d’un cadre fiscal privilégié :

– Fiscalité très avantageuse.
– Exonération d’impôt.
– Facilement transmissible (donation ; héritage ; etc.).

Cette démarche s’inscrit dans le cadre global de la gestion de patrimoine comme outil de diversification souple et doté d’avantages fiscaux !

2ème cas : le leasing ou la location financière

Vous choisissez le leasing ou la location financière, vous n’êtes pas propriétaire de l’œuvre pendant la durée du contrat (moins de contraintes au niveau comptable et une défiscalisation optimale).

– Vous n’avez pas de limite au niveau du montant défiscalisable, mais l’équilibre entre votre C.A., le montant de l’œuvre à financer et les mensualités, est respecté.

– Vous comptabilisez chacun des loyers en charges déductibles de votre bénéfice imposable (défiscalisation optimale – Article 39-1-1° du CGI).

– Vous agissez de manière positive sur le bien-être de vos collaborateurs et clients en aménageant vos espaces professionnels.

– Vous avez le choix de louer des œuvres d’artistes vivants ou non.

– Vous financez des oeuvres d’art sur la durée la mieux adaptée à la trésorerie de votre entreprise et la mieux adaptée à vos souhaits de constitution de patrimoine artistique.

Nous demandez une simulation